Cela lui fallut un moment, mais Gabrielle termine via trouver sa cible qui se cachait pres d’un surplomb rocheux ombrage et pechait ostensiblement.

Cela lui fallut un moment, mais Gabrielle termine via trouver sa cible qui se cachait pres d’un surplomb rocheux ombrage et pechait ostensiblement.

Comment pouvait-elle pecher, allongee, a lancer des cailloux dans l’eau, la barde trouva ca dur a imaginer, mais… Elle fit une longue pause a se contenter d’observer sa compagne. Le regard de Xena n’etait gui?re concentre, comme si ses pensees etaient a un million de lieues de la et il lui fallut quasiment une eternite avant de cligner des yeux ainsi que tourner la tete vers l’endroit ou se tenait la barde.

« Salut. » Xena la salua au calme. « Tu es la avec combien de temps ? »

Notre barde sourit et se fraya votre chemin Afin de descendre le long des rochers, Ares sur ses talons, pour rejoindre la guerriere dans le petit nid. Xena etait dans l’aspect et Gabrielle s’installa dans la courbe de son corps, 1 bras autour des cuisses de son ame s?ur et l’autre sur le epaule. « Pas longtemps », repondit-elle. « Juste une minute ou 2. » Le regard vert etudia sa compagne tranquillement. « Tu etais profondement concentree… tu voudrais partager quelque chose ? »

Xena soupira et lui lanca un regard desabuse avant de hausser les epaules. « J’aimerais beaucoup que votre soit l’eventualite… je regardais juste l’eau depuis un moment… j’observais des rides. » Une reponse sacrement boiteuse, hein ? J’etais juste la a revasser… j’imagine que je perds la main. « Je ne pensais a rien en particulier. »

Le crepuscule diminuait et l’eau faisait des ombres noires avec des lueurs occasionnelles. Sur un gauche, une chouette hulula doucement et Gabrielle put sentir les fleurs de pommier sur la brise fraiche une fi?te. Aux confins de le audition, elle detecta votre faible son de tambours en provenance du village et elle se rendit compte que des Amazones commencaient probablement a se rassembler pour le diner. « C’est joli par ici. » Elle prit une inspiration profonde. « Mm… tu sens ca ? »

Xena renifla l’air consciencieusement.

« De l’eau, en boue, des rochers, 2 grenouilles, trois oiseaux, des figues, et… » Elle ferma un ?il judicieusement. « Un pommier. »

Gabrielle se pencha en arriere et lui lanca un regard affectueux. « Tu peux etre une sale gosse des fois. » Elle chatouilla la guerriere derriere le genou.

« Toi aussi », repondit la grande femme en lui chatouillant la nuque, ce qui J’ai fit glousser. Elles partagerent un sourire et ensuite Xena s’etira et refrena un baillement. » Il est temps libre de rentrer concernant le diner, hein ? » J’ai pensee de passer la soiree en compagnie des Amazones lui faisait tourner la tete pour une raison inconnue, mais elle attendit quand aussi que Gabrielle reponde.

Notre barde reflechit a la question. « Oui… je presume. » Elle glissa un peu aupres du bas, jusqu’a votre que sa tete soit contre la hanche de Xena et elle regarda le ciel qui commencait a s’animer avec votre rideau d’etoiles. Elles etaient jolies ce soir, songea-t-elle, savourant ma brise fraiche qui tirait sur sa chemise et envoyait de minuscules frissons le long des jambes quasiment nues.

« Tu presumes ? » Demanda Xena d’une voix legerement intriguee. « Tu n’en as pas l’air tres entendu. » Elle leva une main et caressa doucement la tignasse une barde, laissant nos meches couler entre ses doigts. « Tu as trouve Eph et Pony ? »

« Mmm hmmm. » Gabrielle ferma le regard. « Je les ai convaincues de faire un proposition l’une a l’autre. »

Xena ecarquilla le regard de surprise, mais sans que sa jeune compagne ne le voie. « C’est grand ? »

« Oui », repondit J’ai barde avec serenite. « J’me suis dit que si les anciennes frapadingues veulent essayer quelque chose, ca, ca va les calmer. » Elle tourna la tete et cligna des yeux. « En plus, votre va etre bon Afin de elles. »

« Oui oui… et depuis quand tu es une experte dans votre sujet ? » Demanda la guerriere avec 1 rire.

Un haussement de sourcil blond.

Xena refrena votre sourire ironique. « D’accord… tu gagnes. » Elle continua a caresser les cheveux doux en barde. « Tu souhaite revenir la-bas ? » Elle espera que sa propre voix ne montre pas a moitie qu’elle y allait a contrec?ur.

Gabrielle croisa les mains sur son estomac et reflechit a le sujet. « Hum… » Elle pianota des doigts legerement. « Pas vraiment… j’aime beaucoup etre ici », repondit-elle honnetement. « Ca a ete… vraiment une longue journee et j’ai besoin d’un peu de calme, je pense. » Son regard croisa celui de Xena. « Et toi ? »

« Heu », songea Xena. « Voyons voir… je peux prendre entre une piece pleine d’Amazones bavardes ou rester ici avec toi. » Elle poussa votre soupir agace. « Quel choix. » Elle tendit mon tour par-dessus sa tete et tira sur quelque chose, un petit panier qu’elle fit passer au-dessus d’elle concernant le deposer pres de l’epaule de Gabrielle.

La barde regarda a l’interieur avec curiosite. « Oooh… » A l’interieur, il y avait des pommes, des figues, deux oranges ameres et un petit buisson de baies. Elle choisit une figue et la macha avec contentement, reprenant sa place confortable. « Et moi qui pensais que tu passais bien ton temps a revasser. » Elle donna un petit coup dans la jambe de Xena.

« Presque », confessa la guerriere, posant une tronche dans l’herbe tandis qu’elle prenait certains brins et commencait a les tresser paresseusement. « Comme tu l’as evoque, ca fut une longue journee », continua-t-elle d’un ton desabuse. « Je ne pensais jamais finir ici a paresser si un moment, mais… je… hum… c’etait bon de juste rester assise un moment. » Je n’ai nullement realise combien j’etais fatiguee avant de le faire… Dieux, j’aurais pu m’endormir sur place. Elle se frotta de suite les yeux. Je presume que les annees commencent a vraiment me rattraper… c’est fichument sur… j’avais l’habitude d’etre capable de combattre toute la journee sans le ressentir.

Gabrielle posa sa figue et roula Afin de se mettre sur un coude, fixant le visage de sa compagne a travers le crepuscule couleur lavande. « Tu vas beaucoup ? » Demanda-t-elle quelque peu inquiete. « Ce n’est pas ton habitude de dire ce genre de trucs. »

Kontakt:

SVAP Group s.r.o.

Zoubkova 3

150 00 Praha 5

+420 724 802 802

+420 608 370 777

info@svapgroup.cz

Fakturační údaje:

SVAP Group s.r.o.

Voskovcova 932/35

152 00 Praha 5

IČO: 02316145

DIČ: CZ02316145

Bankovní údaje:

FIO Banka

2800503852/2010 (CZK)

2801229197/2010 (EUR)

- CZ8320100000002801229197

- FIOBCZPPxxx

SVAPGROUP s.r.o. © 2015 - 2023 | KVMEDIA | Všechna práva vyhrazena